6 eme chantier du Chef de l'Etat dans la tolerance 00100 : Peudophilie et Prostitution autorisees

APRES L'HISTOIRE CHOQUANTE DE L'ARTISTE TSHIALA MWANA ET SA NOUVELLE STAGIAIRE  MJ 30  EN OUGANDA , VOYONS CE QUI SE PASSE A KINSHASA DANS LE MILIEU DE LA MUSIQUE CONGOLAISE CONTRE  NOS VALEURS CULTURELLES TRADITIONNELLES, NOS US, ET COUTUMES DU GRAND CONGO.

IL Faut faire vite pour stopper l'immoralite entretenue par un pouvoir irresponsable d'occupation avec a sa tete un  jeune homme venu de nul part, sans aucune reference, sans projet social, culturel, politique ou economique pour un pays continent : LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.

LE CONGO DE LUMUMBA EST EN AGONIE ....

COMBATTANTS ET RESISTANTS PATRIOTES L'UPR ET SON PRESIDENT S.E. MONSIEUR JULIEN CIAKUDIA VOUS RECOMMANDENT DES ACTIONS CHIRURGICALES POUR EN FINIR AVEC CES IMMORAUX QUI NOUS DIRIGENT SOUS LA COUPE DE L'ALIAS KABILA,  DU VRAI NOM KANAMBE....VENU DU RWANDA, DE L'OUGANDA ET DE LA TANZANIE POUR LA PETITE HISTOIRE, avec mission d'humilier tout un peuple que nous sommes.

LISEZ ET FAITES LIRE CE TEXTE CI-DESSOUS QUI ATTESTE DE LA CONDUITE MORALE QUOTIDIENNE DES CONGOLAIS

DE " KABILA JOSEPH" ET DE SES CO-PILLEURS AU CONGO.

LA PROSTITUTION ET LA PEUDOPHILIE EST CONDAMNEE AILLEURS,.... MAIS PAS AU CONGO DE L'AMI DE LOUIS MICHEL, NOUVEAU COLON BELGE DE LA MODIALISATION.

Alors que dire du sida... et autres maladies transmises sexuellement... Les medecins congolais quand a eux, par manque du salaire decent ne veulent plus marquer leur presence dans des hopitaux... au grand risque des malades.

POUR UPR

Prof. Rev. Julien Ciakudia

President national

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ba Leki: Quand musique et sexe se mêlent

par Cédric Kalonji

Dernière sortie musicale, le nouvel album de l’artiste Werrason et son Wenge Musica maison mère. Lors de mon dernier séjour à Kinshasa, toute la ville bougeait au rythme de « techno Malewa ». Même si j’avoue que je n’ai pas pu résister à la tentation de danser au rythme de cette musique enivrante, les paroles m’ont quelque peu choqué, et c’est sans compter la chorégraphie, digne d’un film pornographique. Le plus grave c’est que j’étais apparemment le seul à être choqué.

Quand musique et sexe se mêlent


Des paroles quelque peu osées et des danses « sexy », on en trouve de plus en plus dans les morceaux congolais. Je me demande même si ces dernières ne représentent pas une condition de succès pour les nouvelles sorties musicales.
La commission dite de censure ? Visiblement incapable de censurer. La plupart des artistes congolais ont compris qu’il suffisait de « jeter des mabanga » aux dirigeants de cette instance publique censée veiller sur la conformité des œuvres culturelles et sanctionner si jamais les œuvres contiennent des éléments obscènes.
A la volée, deux titres sortis des derniers albums de Werrason et de Fally Ipupa:
Werrason: Techno Malewa: « Mwana natikaki moke, sima ekoli… »
Fally Ipupa : Nykalésé : « Tango okoya chérie, kobosana fimbo te, na menotte