BANA-CONGO

Mouvement de Pression pour la Libération du Congo (R.D.C.)

Forme juridique : Association Sans But Lucratif (ASBL)

N° d'entreprise: 866 352431

Adresse: Galerie d'Ixelles 52, 1050 Bruxelles (Ixelles)

Blog : banacongo.afrikblog.com

Communiqué de BANA CONGO

Concerne : Mise au point sur l’évolution du dossier

                judiciaire de l’Affaire ARMAND TUNGULU

Au regard des premiers signes de dérives néfastes qui risquent de porter atteinte à la mémoire du martyr Armand TUNGULU MUDIANDAMBU, aux intérêts objectifs de ses ayants droit et à la réputation et à la crédibilité des combattants honnêtes, BANA CONGO, Mouvement de Pression pour la Libération du Congo – R.D.C, tient à faire la présente mise au point à quelques jours de l’audience du tribunal de Bruxelles du mercredi 10 novembre 2010 sur l’Affaire TUNGULU opposant la Famille du disparu à l’Etat congolais.

Lors de l’assemblée générale extraordinaire convoquée le dimanche 07 novembre 2010 à Ixelles, il a été longuement fait mention des tentatives de débordement de la vigilance des combattants en provoquant un climat de confusion autour de la Famille du Héros Armand TUNGULU sans oublier des actes de collecte injustifiée de dons divers en nature et en espèces par pur opportunisme suggéré par des stratèges venus exprès de Kinshasa et relayés par des taupes qui se font passer pour des combattants dévoués et désintéressés.

Jusqu’à preuve du contraire, la stratégie conçue par l’avocat de la Famille TUNGULU de porter plainte contre l’Etat congolais est la meilleure car l’imposition d’astreintes fait mal là où le pouvoir criminel de Kinshasa s’y attendait le moins. Des opportunistes sans scrupules essaient alors de crier haut et fort pour faire croire qu’ils ont des stratégies plus efficaces que celle convaincante de l’avocat-conseil des ayants droit de feu TUNGULU en poussant scandaleusement le bouchon plus loin pour se réclamer « uniques représentants légaux » de la veuve et des enfants alors qu’ils n’ont aucune qualité avérée.

D’autres opportunistes du même acabit suscités par des sbires venus de Kinshasa font des pieds et de la tête pour noyauter du mieux qu’ils pourront la communauté congolaise de Bruxelles et les combattants honnêtes en posant des actes de provocation allant des plus subtils et discrets aux moins raffinés.

Près de 40 jours après l’assassinat d’Armand, il est malsain d’investir la famille éprouvée sous prétexte de compassion et de vouloir faire le protocole là-bas pour se mêler de tout sans être ni parent ni mandataire agréé par la famille. Il est également indécent de courir la rue pour des quêtes d’argent au nom de l’organisation d’on ne sait quoi en brandissant le nom de Tungulu. Pire encore, des infiltrations ont été relevées lors de la dernière manifestation publique pour réclamer la dépouille de feu Armand. Elles avaient pour but de provoquer le plus d’incidents possibles qui devaient être mis sur le dos de BANA CONGO.

De telles tentatives de débordement sont compréhensibles de la part du pouvoir criminel de Kinshasa aux abois. Mais ceux qui se prêtent à ce jeu de collaboration s’exposent eux-mêmes car tout est mis en place pour les mettre à nue devant l’opinion. Ceux qui tirent les ficelles de la provocation seront dénoncés sans réserve car ils sont bien connus déjà dans leurs basses œuvres.

« Là où les vautours tournoient dans le ciel, là se trouve la dépouille », dit un verset d’évangile. Des agents du pouvoir de Kinshasa se croient fondés à profiter de plusieurs façons de l’assassinat d’Armand TUNGULU en poussant à la faute et l’avocat-conseil de la famille et les combattants lors de l’audience du 10 novembre. BANA CONGO appelle les uns et les autres à la plus grande vigilance aux abords du Palais de Justice pour mettre hors d’état de nuire tout infiltré et tout malin opportuniste. Le « Caillou d’Armand » a fait mouche à travers le procès qui s’ouvre. Il ne faut laisser à aucun agent de KANAMBE l’occasion de faire capoter l’action de la Justice.

La peur et la panique ont changé de camp. Victoria e certa !

Fait à Bruxelles, le 08 novembre 2010

Pour BANA CONGO, Mouvement de Pression pour la Libération du Congo,

Aubin KIKONKA  KILU KANDA