Communiqué de BANA CONGO

Concerne : L’assassinat du Combattant – Résistant

               ARMAND TUNGULU MUDIANDAMBU

BANA CONGO, Mouvement de Pression pour la Libération du Congo – R.D.C, a pris acte avec peine du décès par assassinat d’Armand TUNGULU MUDIANDAMBU, l’un des valeureux combattants du Mouvement, à l’assemblée générale extraordinaire convoquée le dimanche 17 octobre 2010 à Ixelles.

Cet assassinat perpétré à Kinshasa, à une date indéterminée entre le mercredi 29 septembre et le samedi 02 octobre 2010 par le soi-disant Joseph KABILA et sa milice privée dénommée Garde Républicaine, est un acte de plus qui confirme la mission de manager d’industrie de la mort confiée à l’imposteur Hyppolite Christopher KANAMBE alias Joseph KABILA par la Communauté Internationale pour exterminer le pacifique Peuple Congolais.

En effet, profitant de l’émotion suscitée par les tueries massives d’avril – mai 1994 au Ruanda, la communauté internationale a soutenu la rébellion du FPR pour la porter au pouvoir à Kigali avant de lui accorder ainsi qu’à son arrière-base de Kampala un ″permis de chassesur les populations et les richesses minières stratégiques du Congo. Le couronnement de cette stratégie diabolique se fera avec l’assassinat de Laurent-Désiré KABILA et le forcing orchestré pour le faire remplacer par  l’imposteur KANAMBE. Le bilan de cette conspiration internationale a endeuillé sans arrêt le Congo et accéléré la dégradation de notre pays qui a pourtant tout pour vivre et faire vivre autrement tant ses propres enfants que ceux d’ailleurs qui voudraient coopérer sainement.

« Tout ce qui a de la valeur pour la vie mérite qu’on se batte pour l’obtenir », a dit un jour une sénatrice américaine. Conscient du tort immense causé à son Peuple par le système de pouvoir de KANAMBE alias KABILA, le vaillant Armand TUNGULU a tenu à porter lui-même le message de ras-le-bol à l’imposteur tout en montrant le chemin à tout un chacun dans la grande masse congolaise tant de l’intérieur que de l’extérieur. Il est plus que temps que le dénommé J. KABILA et sa clique soient arrêtés et traduits sans tarder en justice. La manière de le faire dépend des moyens que chacun voudrait utiliser, le capital décisif à investir n’étant que le courage d’assumer et d’agir.

Désormais, il appartient à chaque Congolais et à chaque Congolaise de l’intérieur ou de l’étranger de s’investir à fond pour ne plus jamais laisser de répit à l’imposteur et à ses complices locaux et étrangers. Le « Caillou d’Armand » symbolise n’importe lequel de ces moyens. Toute information susceptible d’être versée aux dossiers des crimes et  méfaits commis contre le Congo et son Peuple est un « caillou d’Armand ». Toute procédure ouverte en justice contre le pouvoir criminel de Kinshasa est un « caillou d’Armand ». Tout geste posé pour mettre aux arrêts l’imposteur KANAMBE et ses acolytes nationaux et étrangers est un « caillou d’Armand ». Toute information communiquée aux Combattants pour organiser la traque permanente de l’imposteur KANMBE et de ses complices de tout poil est un « caillou d’Armand ».

Les rescapés des anciennes dictatures du Congo ont eu le temps et la facilité de partir tranquillement en exil. Ceux du système KANAMBE ne bénéficieront jamais de cette indulgence du Peuple Congolais. Partout où ils pourront aller, ils ne seront jamais laissés en paix tant qu’ils n’auront pas rendu compte de leurs méfaits devant la Justice du Peuple Congolais.

A l’heure qu’il est, celle-ci est confisquée par des cadres traîtres et véreux qui se sont mis hors-la loi en consacrant leur patron au-dessus de la loi, donc également hors-la loi. Ils ont encore le temps de se rattraper en organisant eux-mêmes l’arrestation immédiate de l’imposteur et sa mise à la disposition de la vraie Justice. Celle-ci n’ayant jamais connu de dossier sur feu Armand TUNGULU doit faire réparation en commençant déjà par organiser la restitution de la dépouille de feu Armand à sa famille résidant à Bruxelles, à défaut de fournir toute information crédible quant à la destination finale de cette dépouille.

Le geste hautement spirituel posé par Armand TUNGULU n’est pas facile à décoder pour en donner la vraie signification. Que les braves intellos « perroquets » dont regorge la Communauté Congolaise se gardent bien d’étaler leurs connaissances immenses. Armand est un Martyr de la Libération vraie de son Peuple. Il est un Héros National du Congo qu’il veut libre, démocratique, prospère et exemplaire.

L’acte posé le mercredi 29 septembre 2010 par Armand est aussi une interpellation à ses compatriotes militaires de tout grade. Que chacun d’eux use de son « caillou » pour la défense de l’intégrité non négociable du Congo, de la liberté et de l’ordre démocratiques.

BANA CONGO adresse ses profondes et sincères condoléances à la famille de feu Armand TUNGULU. Il exhorte les Combattants de la Liberté à poser des actes crédibles d’accompagnement de la Veuve PHILO et des enfants ayants droit pour la sauvegarde de leurs droits reconnus par la loi.

BANA CONGO est fier d’Armand TUNGULU. Paix à son âme auprès des Héros qui ont précédé : Simon KIMBANGU, Patrice LUMUMBA, …

Fait à Bruxelles, le 21 octobre 2010

Pour BANA CONGO, Mouvement de Pression pour la Libération du Congo,

Aubin KIKONKA  KILU KANDA