L'ambassadeur du Congo auprès de l'UE sera convoqué en début de semaine prochaine chez Catherine Ashton, la Haut représentante de la politique étrangère pour l'UE, à propos de la polémique intervenue avec Karel De Gucht.
Lire aussi :

EPA

Le point de vue écrit de la Commission devrait être transmis ce vendredi aux autorités congolaises.

Quant au ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere, qui doit se rendre le 18 janvier en visite en République démocratique du Congo (RDC), il a insisté, dans la même émission, sur l'importance de la communication et le rôle particulier de notre pays envers la RDC.

Malgré la situation dans ce pays, la Belgique n'a pas l'intention de toucher à l'aide au développement, destinée avant tout à aider la population congolaise. M.

Vanackere a encore dit se refuser à ce qu'il appelle une « politique défaitiste », tout en se défendant de virer dans la naïveté.

Il estime possible que le roi Albert II se rende au Congo à l'occasion de la célébration des 50 ans d'indépendance du pays, « mais évidemment à l'invitation du Congo » et dans un climat de relations favorable.