Le Comité Exécutif National du MLC s’est réuni ce lundi 20 octobre .2008 à la permanence du parti, sous la présidence de son Secrétaire général François Muamba. L’ordre du jour examiné comportait principalement trois points, à savoir : la situation du Président National du MLC, l’état de la Nation et les activités du parti.

Après échanges, débats et délibérations, le Comité Exécutif National du MLC déclare ce qui suit :

1.    De la situation du Président National

• Selon des informations concordantes, la CPI vient de reporter à une date ultérieure l’audience de confirmation des charges concernant le Sénateur Jean-Pierre Bemba, initialement prévue pour le 4 novembre 2008.

Cette cabale, caractérisée entre autres par le dépôt hors délai du dossier d’instruction par le Procureur Moreno, confirme si besoin était, que le Président National du MLC est un prisonnier politique dont des forces obscures aux niveaux national et international voudraient compromettre la carrière politique et détruire la vie de famille. En conséquence, le MLC exprime sa vive indignation et sa protestation énergique contre ces manœuvres dilatoires.

• Le MLC constate que cinq ans après les faits visés par le mandat émis par la Cour Pénale Internationale contre le Sénateur Jean-Pierre Bemba, et cinq mois après l’arrestation de celui-ci, le Procureur Luis MORENO O’CAMPO n’a pas été en mesure de constituer un dossier d’accusation dans les délais impartis.

• Dès lors, le MLC demande aux juges de la CPI, conformément aux prescrits de la convention universelle des droits de l’homme et du Statut de Rome, d’en tirer toutes les conséquences de droit pour dire non établies les accusations mises à charge de Jean-Pierre Bemba et ordonner sa libération sans condition. De l’état de la Nation.

2.    De l’état de la Nation


• Le MLC reste préoccupé par la situation confuse qui prévaut dans la partie Est de la RDC, caractérisée notamment par des pertes en vies humaines, déplacement massif des populations et autres violences ignobles faites à la femme. Il en appelle à la responsabilité du gouvernement pour le rétablissement de la paix et de la sécurité sur cette partie de la RDC, et à la communauté internationale pour une aide humanitaire et urgente aux populations victimes de ces drames.

• Le MLC prend acte de la déclaration de l’Etat Major Général des FARDC en l’encontre des FDLR. En revanche, il déplore le mutisme prolongé des autorités politiques quant à la clarification des rapports entre le gouvernement et les FDLR, maintes fois réclamée par le passé.

• Quant à la situation sociale, le MLC constate l’indifférence persistante des pouvoirs publics face aux préoccupations de la population dont le pouvoir d’achat se dégrade de jour en jour.

• Le MLC fustige enfin, l’extrême faiblesse de notre diplomatie qui s’est illustrée une fois de plus par son inexpertise et son amateurisme ayant eu pour conséquence d’infliger à notre pays un camouflet à la Conférence de la Francophonie à Québec, qui a rejeté la candidature de notre pays à l’organisation du sommet de 2010. Ce camouflet diplomatique vient, une fois encore, de ternir l’image de la RDC et de son vaillant peuple après l’élimination de l’équipe nationale des Léopards de la Coupe Africaine de football et de la Coupe du Monde en Afrique du Sud en 2010.

3.    Des activités du parti


Dans le cadre de la poursuite d’organisation des festivités du 10ème anniversaire du parti, le MLC a arrêté le programme et le calendrier de la tournée nationale du Secrétaire Général. Fait à Kinshasa, le 20 octobre 2008

François Muamba Tshishimbi

Secrétaire Général






fait de votre vie virtuelle une véritable fête ! Windows Live …