Le Président George Bush en visite en Afrique, la dernière avant la fin de son mandat au mois de novembre a carrement ignoré la RDC qui est en principe un grand pays, aux potentialités hors de pair,et dont aucune puissance ne pouvait se passer. Malheureusement ce elephant blanc qu'est la RD.Congo ne suscite la curiosité d'aucune puissance occidentale, à part peut-etre la Chine et certaines multinationales qui ne visent que leurs interets avant tout. Jeunesse du monde pense que si la RDC est aujour'hui ignoré sur la scene internationale, c'est avant tout à cause de sa diplomatie qui n'est active. Jeunesse pense et suggère qu'il est temps de faire la mise en place dans la diplomatie sur base de compétences, des ambassadeurs qui seront capables de mobiliser la communauté internationale sur la cause du pays. la deuxième chose c'est l'action du gouvernement qui n'est visible sur le plan des relations diplomatiques. La troisième chose c'est le role du Président de la République, qui dans ses prérogatives en matière de diplomatie devrait initier certaines actions de charme à l'égard de certaines puissances pour maintenir le Congo à la prémière page des agendas de pays puissants. Si nous revenons au dossier concernant la tournée africaine du President américain, nous allons remarquer que notre voisin le Rwanda fait parler de lui dans toutes les occasions et comme preuve, voici ce que le President américain a dit lors d'une interview qu'il accordé aux journalistes avant de s'envoler pour l'afrique:"Le Président George Bush en visite en Afrique, la dernière avant la fin de son mandat au mois de novembre a carrement ignoré la RDC qui est en principe un grand pays, aux potentialités hors de pair,et dont aucune puissance ne pouvait se passer. Malheureusement ce elephant blanc qu'est la RD.Congo ne suscite la curiosité d'aucune puissance occidentale, à part peut-etre la Chine et certaines multinationales qui ne visent que leurs interets avant tout. Jeunesse du monde pense que si la RDC est aujour'hui ignoré sur la scene internationale, c'est avant tout à cause de sa diplomatie qui n'est active. Jeunesse pense et suggère qu'il est temps de faire la mise en place dans la diplomatie sur base de compétences, des ambassadeurs qui seront capables de mobiliser la communauté internationale sur la cause du pays. la deuxième chose c'est l'action du gouvernement qui n'est visible sur le plan des relations diplomatiques. La troisième chose c'est le role du Président de la République, qui dans ses prérogatives en matière de diplomatie devrait initier certaines actions de charme à l'égard de certaines puissances pour maintenir le Congo à la prémière page des agendas de pays puissants. Si nous revenons au dossier concernant la tournée africaine du President américain, nous allons remarquer que notre voisin le Rwanda fait parler de lui dans toutes les occasions et comme preuve, voici ce que le President américain a dit lors d'une interview qu'il accordé aux journalistes avant de s'envoler pour l'afrique:"...De plus, j’ai dit aux responsables de l’ONU que nous apporterions des formations, de l’entraînement, les équipements pour faciliter l’envoi de troupes. Mais la question qui se pose : est-ce que les troupes viendront ? Et bien, justement une chose que je peux faire, c’est appeler le monde à passer à l’action quand je serai au Rwanda pour féliciter les troupes rwandaises qui se rendront là-bas, et remercier le gouvernement du président Kagamé pour son volontarisme..."