De nouveaux combats opposant l'armée régulière de la République démocratique du Congo aux dissidents proches du général déchu Laurent Nkunda, ont éclaté mercredi après-midi dans la province du Nord-Kivu, dans l'est du pays, selon la Mission des Nations Unies au Congo (MONUC).

Les combats ont notamment eu lieu autour de la ville de Sake, à 30 kilomètres à l'ouest de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. D'autres affrontements ont également eu lieu dans le village de Kokwe, vers Rumangabo, à 40 kilomètres, au nord de Goma, où une colonne des hommes proches de Nkunda mènent une contre-offensive contre l'armée régulière, selon le porte-parole. Les dissidents auraient pris deux positions des forces régulières, selon Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Les combats avaient commencé la semaine dernière, puis repris lundi après une petite trêve de deux jours. Les FARDC ont engagé plus de 2.000 hommes dans la zone de Sake, dernier verrou avant la capitale provinciale Goma et ville dont s'étaient brièvement emparés les hommes de Nkunda en novembre 2006. (belga)