A Bruxelles, Léon Kengo a évité de justesse d’être pris en sandwich par les holligans de Londres et les deux ailes des Bana Congo:

La conférence débat que devrait animer le président du Sénat Léon Kengo Wa Dondo à Bruxelles a été annulée  in extremis.

Selon les organisateurs, la rencontre a été annulée suite au retour précipité de Kengo à Kinshasa pour des raisons d’Etat.

Mais selon une source proche du président du Sénat qui a requis l’anonymat,la conférence débat est annulée suite aux informations fiables sur l’insécurité lors de cette rencontre.

Notre source précise: « nous avons des preuves qu’un diplomate congolais en poste en Europe-Ndlr: que nous taisons lenom- a financé l’aile dissidente des Bana Congo pour saboter la rencontre » Et il ajoute  « l’aile dure des Bana Congo projetait aussi d’agresser Kengo dans la salle ».

Après vérifications,il a été remarqué que le président du sénat,contrairement au communiqué « officiel » qui l’annonçait de retour à Kinshasa,Kengo se trouvait bel et bien dans sa villa de Bruxelles le samedi 02 juin 2007 à 14h, l’heure prévue pour le début de la conférence.

Les raisons de sécurité semblent être fondées.

En effet,dans la matinée du samedi 02 juin 2007,un communiqué des Bana Congo, l’aile radicale, signé par Patrick  Kanku écrit: « l’Homme que nous recherchons tant, enfin le voici.... ».Repris sur le réseau de l’Udps, ce communiqué fut une véritable déclaration de geurre contre « l’Homme de la rigeur ».

Et des textos et e-mails circulaient toute la journée invitant ceux qui se rendront à la conférence de Kengo de se munir « des couteaux, cuillères, fourchettes, haches et appareils pour des photos et images historiques.... »

Vers 12h, à la gare internationale de midi  à Bruxelles,une forte délégation des holligans congolais venue par train Eurostar  arrive à pas pressé. L’un d’eux déclare: « nous sommes venus reveiller les congolais de Belgique qui s’endorment alors que notre pays la Rdc se meurt.... ».

Après la gare,cette délégation  de Londres s’est installée toute la journée à la galérie d’Ixelles, à Matonge, devant le siège des Bana Congo. Simple coïcidence ou  position stratégique?

Il n’est pas exclu que les organisateurs de la conférence débat de KENGO aient été informés de tous ces détails pour annuler, en catastrophe,la rencontre prévue à l’université libre internatioanle, rue Defacq n°1 à Bruxelles. Ceci explique cela.

JEAN WILLY BONDJALA BO SISIMI